Home // Articles posted by Pascal

Le mode de vie du zéro déchet ?

La réponse est simple : Notre objectif est de ne rien envoyer dans une décharge. Nous réduisons ce dont nous avons besoin, nous réutilisons autant que possible, nous envoyons peu de choses à recycler et nous compostons ce que nous ne pouvons pas. Il y a beaucoup d’astuces zéro déchet pour avoir une vie plus saine et respectueuse de l’environnement, sur internet vous allez pouvoir découvrir des astuces zéro déchet

La réponse moins simple : Il s’agit en fait de redéfinir le système. Nous vivons actuellement dans une économie linéaire où nous prenons les ressources de la terre et les déversons dans un trou géant dans le sol. L’objectif du « zéro déchet » est de passer à une économie circulaire dans laquelle nous écrivons les déchets de l’existence. L’économie circulaire imite la nature en ce sens qu’il n’y a pas de déchets dans la nature.

Au lieu de se débarrasser des ressources, nous créons un système dans lequel toutes les ressources peuvent être entièrement réintégrées dans le système.

dechets

Qu’est-ce qui ne va pas avec les décharges ?

Le Français moyen envoie chaque semaine plusieurs kilos de déchet à la décharge. Nous vivons dans une société jetable où nous ne valorisons pas nos biens et où nous consommons beaucoup trop de ressources.

Chaque année, nous célébrons la Journée du dépassement de la Terre pour marquer le moment où nous avons consommé toutes les ressources que la Terre peut produire de manière durable pour l’année à venir. Nous consommons chaque année 1,5 terre.

Au-delà de notre problème de surconsommation, les décharges sont toxiques. Elles sont responsables de 20 % des émissions de méthane, et elles ne sont pas aérées pour assurer la décomposition correcte des matériaux naturels. Les toxines des produits de nettoyage, des piles, des petits appareils électroniques (et d’autres articles qui ne devraient pas être mis en décharge) s’infiltrent dans le sol et peuvent s’écouler dans l’océan et les eaux souterraines lorsqu’il pleut.

De nombreux déchets ne parviennent même pas jusqu’à la décharge. Au lieu de cela, ils encombrent les bords des routes et tourbillonnent dans l’océan. Le plastique est particulièrement dangereux pour l’océan, la vie marine et notre santé. Il ne se biodégrade pas.

Chaque microplancton de l’océan a 36 pièces de microplastique qui lui correspondent. Le plastique se décompose si petit qu’il est présent dans 90% de l’eau potable en bouteille et au robinet dans le monde entier.

Ne pouvons-nous pas nous en sortir en recyclant ?

Malheureusement, non. Il y a tout simplement trop à traiter, et nous consommons beaucoup trop. Le recyclage n’est pas une solution parfaite. Bien qu’il joue un rôle dans la solution, nous devons réduire notre dépendance. Saviez-vous que seulement 9% du plastique est réellement recyclé ?

Le recyclage ne devrait pas être la première ligne de défense, il devrait être le dernier recours. La plupart de nos déchets ne sont même pas traités en France. Ils sont traités en Chine,

Je ne vous dis pas cela pour vous empêcher de recycler. Je vous le dis pour que vous puissiez mieux recycler et en dépendre moins. Concentrez plutôt vos efforts sur la réduction et la réutilisation.

Qu’est-ce que réduire et réutiliser ?

Vous n’avez pas besoin de tout ce dont vous pensez avoir « besoin ». Tant de produits nous sont vendus pour un usage spécifique. Mais vous n’avez pas besoin d’un produit de nettoyage distinct pour le sol, les fenêtres et la salle de bains. Vous n’avez pas besoin de huit pulls bleus. En réduisant ce dont nous avons besoin, nous réduisons ce que nous finirons par jeter.

Avant de faire un achat, attendez. Prenez le temps de réfléchir si vous en avez vraiment besoin ou non. Lorsque vous avez besoin d’acheter quelque chose, vérifiez d’abord le marché de l’occasion. Réutilisez quelque chose qui existe déjà, et au lieu d’utiliser des articles jetables, concentrez-vous sur les articles réutilisables.

Comment créer son propre salon de coiffure ?

Avant d’investir dans un projet important, il semble indispensable d’estimer les activités et les diverses étapes à suivre pour en parvenir. Pour cela, il faut prendre en compte toutes les perspectives telles que le domaine financier, industriel et l’étude des lieux. Dans le cadre d’un salon de coiffure, vous avez le choix entre un établissement commercial ou une entreprise artisanale. En effet, le concept est le même mais les procédures à convoyer apparaissent plus ou moins similaires. Découvrons un exemple et des informations concrète données par la gérante de salon de coiffure au centre de Nice.

 

L’importance de l’architecture d’intérieure dans la création d’un salon de coiffure

Comme notre site touche le design et l’architecture, il est évident que nous insistons sur leur rôle capital dans la réussite d’un salon. Salon de coiffure centre de soins, tous les métiers liés à l’image du corps et à la mode nécessite un grand investissement en la matière. En effet la coiffure doit renvoyer une image de soi et en la matière il est inconsciemment attendu des prestataire une image elle même valorisante.

 

Sur le côté industriel

Le côté industriel se définit par l’ensemble des connaissances et bagages intellectuels afin d’obtenir la permission de création. Certes, vous avez besoin des diplômes convenant à l’activité. Pour ouvrir ce genre d’établissement, vous devrez alors être titulaire d’un brevet professionnel de coiffure, un brevet de maîtrise de la coiffure, ou d’un diplôme adhéré au répertoire national de certification professionnelle dans le même domaine que le brevet professionnel de coiffure et d’un niveau égal ou supérieur. Cette étape se montre indispensable et exigée par l’administration. Ensuite, il est obligatoire d’effectuer un stage de préparation à l’installation. Cela implique une formation en management et gestion pour gérer formellement l’entreprise. Ainsi, une inscription auprès de la liste des métiers semble importante. Finalement, vous devez posséder une notion sur les multiples règlements qui régissent ce secteur. Concernant les rémunérations de la prestation, vous avez librement le droit de choisir le prix ; par ailleurs, il faut afficher le tarif hors taxe et déjà surtaxé dans l’enseigne ainsi que dans la facturation. Enfin, vous devez sûrement appliquer toutes les lois en vigueur concernant le secteur surtout au sujet de la sécurité des salariées et des clients, de même que la lutte contre les incendies et autres accidents.

Concernant les formalités

À part les connaissances, la réalisation du projet demande quelques presciences. En premier lieu, il semble important d’établir un compte prévisionnel financier. Il faut estimer et budgétiser le chiffre d’affaires que vous prévoyez d’opérer, les investissements requis à l’ouverture de votre salon de coiffure ainsi que les dépenses à anticiper pour exercer l’activité. De plus, cela vous permettra d’obtenir le crédit nécessaire pour votre dessein. Ensuite, vous devez déterminer le statut juridique de votre établissement. Cette entreprise peut se créer individuellement en EIRL ou avec un seul associé. Vous pouvez également détourner votre activité dans le domaine commercial avec un statut SARL ou SARLU. Cette faculté est primordiale et exige une bonne décision, car le fonctionnement de cette dernière en dépend ainsi que la limite des activités. Au sujet de la fiscalité, les bénéfices réalisés avec un salon de coiffure constituent des bénéfices industriels et commerciaux imposables, suivant le statut juridique retenu et les options fiscales choisies, directement au nom de l’entrepreneur à l’IRPP ou au nom de l’entreprise à l’impôt sur les sociétés. En matière de TVA, les activités d’un salon de coiffure sont asservies au taux de normales TVA. Les produits vendus dans les salons de coiffure sont soumis aux taux de TVA et vous sont propres. Enfin, il ne faut pas oublier de posséder tous les équipements basiques pour l’exercice et pour satisfaire le client.

Comment redécorer une maison ?

Il y a des fois où on ressent l’envie de changer d’air, de rénover son chez-soi. Il n’est alors pas nécessaire de déménager pour satisfaire ce besoin. Bien souvent, cela fait allusion à changer de décoration, changer d’habitude, changer de vision. Le design intérieur est celui qu’on recherche toujours à parfaire. Ceci parce qu’au fond, on vit dans la maison et non en dehors de la maison. Sur ce, comment redonner du goût à votre résidence, comment raviver ses couleurs, comment redécorer une maison. On vous prévient, c’est plus dure que le choix d’une piscine !

 

Comment changer toute sa déco ?

Aux grands maux, les grands remèdes ! Pour commencer les travaux de rénovation, il faut tout d’abord commencer par l’architecture. Toutefois, cela nécessite une coquette somme surtout quand il s’agit de démolir une partie des pièces. On passe alors tout de suite à la seconde phase qui est la peinture. Repeindre vos murs donne un nouvel aspect de votre logement. Outre le fait que cela procure un réel plaisir pour les yeux, cela vous remettra dans le renouveau et vous aidera dans les futurs choix des différents équipements. Il est de coutume de nos jours d’opter pour un ensemble monochrome. C’est-à-dire que vous allez acheter vos objets en fonction de la couleur de votre pièce. Cela conduit souvent à la notion de thème comme Barbie pour le rose, vintage ou encore électro… Vous aurez alors compris qu’il faut vous procurer de nouveaux meubles. Choisissez des couleurs qui vous reflètent, mélangez-les et surtout, privilégiez les meubles de rangement. Toute personne se doit d’avoir une étagère pour au moins servir de rangement de vêtement au moins. Vous pourrez par ailleurs retaper vos anciens meubles pour qu’ils aient un petit look d’originalité. Pour cela, choisissez des revêtements cuirs ou en tissus tendance du moment.

Et une touche de crème

Comme on le dit souvent, ce sont les détails qui font toute la différence. Vous pourriez peut-être apprécier les moquettes ou les revêtements de murs avec les papiers. Certes, c’est beau mais ajouté d’un tableau, ce serait magnifique. Un cadre peint par un artiste est souvent vu d’un bon œil par vos invités. Cela vous confère une estime et de la valeur. En outre, vous reflèteriez déjà que vous avez du style. Vous aurez également les cadres photo comme alternatives. La photographie est un art. Avoir une photo, en grand format d’une personne ou d’un objet, accrochée sur votre mur serait le signe d’une personne qui vit pleinement le présent. À titre de conseil, préférez les images monochromes et surtout celles en noir et blanc. Elles évoquent mieux ce que l’artiste veut exprimer par sa photographie. Les étagères flottantes sont aussi de belles idées de décoration d’intérieur. Elles sont à la fois pratiques et attrayantes. Elles le sont encore plus lorsque vous assortissez les couleurs. Par ailleurs, vous pourrez les utiliser comme rangement ou support de matériel comme des haut-parleurs par exemple. Enfin, travaillez sur les luminaires. Les supports LED sont tendance en ce moment et de plus, ils sont disponibles en plusieurs coloris. Associez-les avec vos tissus comme les rideaux et les tapis. Ensemble, cela génère une ambiance époustouflante.

Quelles lectures pour se détendre au bord de la piscine ?

La piscine n’est-elle pas faite pour pouvoir se recueillir sous un soleil chaud tout en profitant du paysage, et surtout, de l’ambiance sereine qui s’y tient ? S’il y a du bon dans les piscines privées, c’est que vous pourrez jouir totalement de l’eau dans un cercle restreint de personne. Ce qui dit, bien que l’environnement a été conçu pour être ludique, une séance de lecture pourrait bien sembler des plus jouissifs. Alors, si vous avez suivi nos conseils pour choisir votre piscine et si vous avez maintenant la votre, il ne reste plus qu’à vous détendre !

Lire ou jouer

Il n’y a rien de tel que de lire un bouquin dans un endroit tranquille et paisible. On pense souvent aux enfants qui éclaboussent de partout quand on dit piscine. Toutefois, il pourrait s’avérer qu’un tout autre fait se produit. En effet, dans les piscines privées comme dans les hôtels ou dans les centres de vacances, on est souvent face à un environnement calme. Bien qu’il y ait des jeunes gens, on trouve souvent que dans ces endroits, un réel havre de paix s’installe. Ceci dit, il arrive aussi qu’on soit au bord de l’eau, mais qu’on ne veuille pas s’y introduire. Bain de soleil, massage, tout cela peut être pratiqué au bord d’une piscine. Vous pourrez, cependant, essayer la lecture. Lire sous un environnement pareil procure une tout autre sensation. Vous aurez l’impression de vous immerger totalement dans l’aventure, de prendre le rôle d’un personnage que vous choisiriez. La lecture est alors une activité des plus conseillée à pratiquer au bord de l’eau. Le moment est intense et vous aurez d’autres alternatives si vous vous lassez du fait de vous baigner.

Les titres en vogue

Les livres à lire sur le bord d’une piscine sont généralement ceux concernant l’amour, le développement personnel et la religion… Cependant, vous avez la totale liberté de lire ce que bon vous semble. Un bouquin d’histoire pourrait aussi être très intéressant sous le soleil. Comme roman amoureux, vous pourriez commencer par le titre « Quoi qu’il arrive » de Laura Barnett. Ce livre relate le fait de deux personnes qui se rencontrent en plein hasard. Si vous avez longtemps pensé fuir le destin, ce roman vous fera changer d’avis. Sa particularité est que l’histoire est présentée sous trois formes avec la même fin. C’est une anecdote d’amour, de passion, de trahison et de malentendus qui, au final, se termine par la belle au bois dormant. À lire surtout avec une citronnade sous un parasol. Vous pourrez continuer aussi par « ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une ». C’est un titre de Raphaëlle Giordano. Ce livre est un vrai outil qui vous permettra de prendre goût de la vie. En effet, il ne faut pas toujours de grandes choses pour se sentir rempli et heureux. Ce bouquin est un trésor de développement personnel, à lire avec attention. Nathalie Roy a également sorti un titre « Ça peut pas être pire ». Vous allez savoir à travers ce dernier livre que la vie est un ensemble de faits qui peut tout aussi bien être joyeux qu’attristant, mais surtout, que les deux se succèdent toujours.

Comment choisir une piscine ?

Bonheur va souvent de pair avec luxe et confort. Le concept d’une belle villa arrive toujours au terme d’une piscine. En effet, ce dernier marque avant tout le prestige et donne une idée de la vie en rose qui sévit dans les lieux. Cet équipement se doit d’être choisi avec soin. Quels sont les critères à prendre en compte ? Quels sont les risques ? Comment choisir sa piscine ?

La piscine en général

T

out doit d’abord commencer par le choix du type de piscine. Il y a généralement deux types, dont les piscines creusées dans le sol et les piscines portables hors-sol. Le premier type a l’avantage d’être plus classe et plus élégante. Toutefois, elle est synonyme de plusieurs travaux et des formalités fastidieux. Les piscines hors sols sont à l’inverse pratiques, mais ne reflète pas la même estime qu’une piscine encastrée. Après, il est question de la structure de l’équipement. Vous aurez alors plusieurs matériaux à disposition. On apprécie le béton pour sa solidité et sa durabilité. Le bois quant à lui offre une touche d’authenticité tout en procurant de la chaleur. Le polyester est une solution économique face à l’acier inoxydable qui fait briller avant tout le design. Choisir une piscine doit être mûrement réfléchi tout en prenant compte de votre budget. À la base, tout modèle de cet équipement procure les mêmes atouts à savoir les possibilités de baignades et bien sûr, l’ambiance autour. Vous pourrez alors avoir un bon équipement sans avoir à investir plus. Puis, le reste est une question de goût. Le revêtement est aussi un critère important à garder à l’esprit. Il assure la sécurité et donne la touche de modernité à la piscine.

Entretien et frais

Une piscine est sujette à des conditions de sécurité selon la loi. On doit alors voir, au moins, une barrière de piscine ou une alarme de piscine ou bien une bâche de piscine ou encore un abri de piscine. Le système de filtration influence sur la qualité de l’eau à l’intérieure. Vous aurez le choix entre le traditionnel filtre à sable, le filtre à diatomées ou le filtre à cartouches. Ces derniers confèrent des filtrations plus fines et en profondeur. Après le filtrage, il faut mettre en considération le système de traitement de l’eau. La limpidité ne suffit pas et il faut avoir une eau ne présentant aucun signe de particules organiques. Pour cela, vous aurez le choix entre les produits chimiques comme le chlore ou le brome et les méthodes par électrolyse au sel. Cette dernière est conseillée pour les gens allergiques à certains éléments. Le potentiel d’hydrogène de l’eau de la piscine est aussi à surveiller, et ce, en longs termes. Vous devrez alors garder le parfait équilibre dans une tolérance acceptable. Si vous voulez rajouter quelques touches de modernité, il faut prévoir un budget en dehors de la construction puisqu’une fois érigé, il est souvent difficile de retoucher une piscine. Enfin, l’entretien de la piscine est un critère qui doit venir à l’esprit. Cela ne devrait pas vous débourser trop d’argent, mais la piscine doit aussi rester propre.